samedi, avril 13, 2024

Débat Léman bleu (inclusion)

Le Club des Abonnés est l'espace de libre expression des abonnés de Televersoix. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Le blog des abonnés de TéléVersoix
Le 1er mars dernier, j’ai assisté au grand débat organisé par Léman Bleu. C’était la première fois que j’y allais en tant que candidat au Grand Conseil. Mais quelle ne fut pas ma surprise de ne pas pouvoir me trouver dans le public aux côtés des autres candidats !

Dès mon arrivée dans la salle, on m’a barré la route. On m’a prié de monter au premier étage où se trouvaient soi-disant les personnes à mobilité réduite. Malgré ma réticence, je n’ai pas eu le choix. Je me suis donc plié aux directives. J’ai regardé le débat avec plaisir mais aussi avec le sentiment d’être une nouvelle fois exclu, d’autant que là où je me trouvais, ce n’était vraiment pas confortable pour les fauteuils roulants.

J’ai écrit à plusieurs instances pour le signaler. J’en ai également profité pour lancer un appel à tous, ainsi qu’au futur Conseil d’Etat, pour une véritable inclusion politique des personnes en situation de handicap. Avant de me voir en fauteuil roulant, je suis une personne comme tout le monde. Je ne devrais pas avoir besoin de le dire. Le directeur de Léman Bleu, qui a organisé cette soirée, m’a gentiment répondu qu’il n’y avait aucune décision qui visait les personnes en situation de handicap ce soir-là. “Nous avons laissé pleine latitude au personnel de salle pour placer les gens venus en nombre. Personne d’autre n’a la compétence de prendre ce genre de décision, encore moins le directeur. Je regrette toutefois que les égards nécessaires ne vous ont manifestement pas été accordés. Je prendrai cela personnellement en compte lors de l’organisation de prochains débats.”

On parle régulièrement d’inclusion, et encore plus lors des élections. Mais lorsqu’on entre dans le concret, on constate qu’elle est loin d’être appliquée. Je rappelle qu’un membre du Comité de l’ONU chargé de veiller au respect de la Convention relative aux droits des personnes handicapées a sévèrement évalué la Suisse pour sa mise en œuvre lacunaire de ce texte ratifié en… 2014. Lisez donc cet article https://www.letemps.ch/suisse/suisse-majorite-personnes-vivant-un-handicap-souscitoyens dans lequel on peut lire les critiques sévères que l’ONU a adressées à la Suisse en 2022 en examinant sa mise en œuvre de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH).

Cela fait maintenant neuf ans que notre pays a ratifié ce texte et on est loin, très loin, de son application. Mesdames, messieurs, parlez moins de l’inclusion. Faites-la !

Le Club des Abonnés est l'espace de libre expression des abonnés de Televersoix. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

À propos de l'auteur

Mots-clés

Les derniers articles du Club

Les derniers articles du Journal

Nous alerter

Un problème à signaler concernant cet article ? Contactez-nous par email : info@televersoix.ch

error: Alert: Content selection is disabled!!