mardi, juin 18, 2024

“Nous demandons des villes mortes”

Nous poursuivons notre série d’interviews consacrée aux commerçants de Versoix. Privés d’activités jusqu’à la fin de l’été, les forains expriment leur mécontentement face à la situation alors que de nombreux habitants se réunissent sur les quais. Ils réclament la mise en place de manèges dans certaines communes.

Pour accéder à cet article, vous devez être Abonné.