La Suisse perd deux rangs au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Elle se situe désormais à la dixième place sur 180 pays.

CLASSEMENT MONDIAL DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2021.

Le Classement mondial de la liberté de la presse, qui évalue tous les ans la situation de la liberté de la presse dans 180 pays et territoires, montre que l’exercice du journalisme, principal vaccin contre le virus de la désinformation, est gravement entravé dans 73 des 180 Etats du Classement établi par Reporters sans frontières (RSF) et restreint dans 59 autres, soit au total 73 % des pays évalués. Pour la cinquième année consécutive, la Norvège est classée au premier rang, même si les médias ont mis en exergue un manque d’accès aux informations publiques sur la pandémie. La Finlande conserve sa place de deuxième, tandis que la Suède (3e, +1) retrouve sa place de troisième, perdue l’année dernière au profit du Danemark (4e, -1). L’édition 2021 du Classement confirme donc une forme de “domination nordique” ou, sous un angle moins concurrentiel, de “modèle nordique”.

L’environnement juridique et politique dans lequel opèrent les médias en Suisse est globalement favorable à la liberté de la presse et très sûr pour les professionnels de l’information. Mais la diversité de la presse, traditionnellement élevée en comparaison internationale, est sérieusement mise à mal par les bouleversements du marché qui ont suivi la révolution numérique. Les effets sont particulièrement sensibles dans un pays de petite taille, décentralisé et divisé de surcroît en plusieurs régions linguistiques formant chacune un marché distinct. Pour RSF la crise sanitaire liée à la pandémie n’a rien arrangé. Les médias suisses ont vu leurs recettes publicitaires s’effondrer, entraînant la fermeture de plusieurs journaux locaux et obligeant de nombreux autres à prendre des mesures économiques dommageables pour la qualité et la diversité de l’information. Les autorités suisses, conscientes de la nécessité d’apporter rapidement une aide financière pour soutenir la presse, ont dû faire face à des réticences d’ordre idéologique au sein du Parlement fédéral selon Reporter sans frontière. Les deux pays qui sont passés devant la Suisse au classement sont la Nouvelle Zélande et le Portugal.

Source : RSF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *