Deux concurrents en chasse derrière Alan Roura

Vendée Globe – Le navigateur a perdu du terrain après ses gros soucis techniques. Il a désormais deux concurrents à ses trousses. Mais il garde le moral.

L’ensemble de la flotte.
27 marins sont encore en course. Cette capture écran présente les 17 premiers.
Alan Roura est représenté avec le bateau rouge (tout à gauche).

L’après Noël a été difficile pour Alan Roura. De sérieux problèmes techniques liés à sa quille l’ont handicapé. Aujourd’hui, il se trouve au grand large de la Nouvelle-Zélande. Il doit désormais compter sur la pression d’Arnaud Boissières et de Pip Hare qui ne lui rendent que 70 et 110 milles. En bordure méridionale d’un anticyclone bienvenu, ils peuvent tous trois allonger la foulée dans un flux de secteur Nord-Ouest plutôt agréable.

Le marin est conscient de la situation mais il l’aborde avec philosophie dans son carnet de bord : “Derrière c’est revenu fort, en plus de ma pause technique, j’ai de moins en moins de vent quand ils en avaient de plus en plus. Il y a de fortes chances qu’ils reviennent à mon niveau mais c’est comme ça. De toute façon, je vais me faire bloquer devant donc même si j’allais à 35 noeuds ça ne changerait rien. Le moral reste bon, stable, malgré la fatigue et l’énergie dépensée. Je pense que j’ai eu une (longue) mauvaise phase en première partie de course, mais aujourd’hui je me suis fait une raison. Et je suis simplement heureux d’être encore en course. Donc tant pis pour le classement, je dois naviguer proprement jusqu’à la fin et profiter de chaque instant de cette merveilleuse aventure.

Source : Vendée Globe et Alan Roua.


Site du Vendée Globe : https://www.vendeeglobe.org/fr

D’autres infos sur Alan Roura : https://televersoix.ch/alan-roura-un-bon-coup-de-chaud/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *