Fermeture des restaurants : “Le climat est anxiogène”

Serge Labrosse, chef-cuisinier du « Boléro » à Versoix, réagit à l’annonce de cette fermeture. Il espère pouvoir ré-ouvrir dans de bonnes conditions. Serge Labrosse, chef-cuisinier du « Boléro ».Autre interview sur le même sujet : https://televersoix.ch/fermeture-des-restaurants-on-ouvre-on-ferme-on-ouvre-on-ferme-moralement-et-financierement-ca-le-fait-pas/
Pour accéder à cet article, vous devez être Abonné.