Dégradations à l’école Ami-Argand : précisions de Jolanka Tchamkerten

Selon Jolanka Tchamkerten les dégâts s’élèvent à 11 000 francs,

Jolanka Tchamkerten, conseillère administrative en charge de la protection de la population, rectifie un mot de son interview accordée la semaine dernière à propos des dégradations de l’école Ami-Argand. Elle avait alors affirmé que “les auteurs des dégradations avaient été identifiés et interpellés“. Elle tient à préciser qu’en fonction des éléments dont elle dispose aujourd’hui elle maintient “les mots identifiés et interpellés. C’est le mot “auteur” qui est inexact et je le retire. En résumé donc : Des jeunes ont été identifiés et interpellés, mais il n’y a eu aucune arrestation“. Même si plusieurs prises d’identités ont bel et bien été effectuées sur place lors des interpellations, madame Tchamkerten tient à clarifier ce propos à ce stade de l’enquête. Du côté de la police cantonale on confirme que les investigations sont en cours sans donner pour l’instant plus de précision. A suivre donc.