« Ecole & Quartier est en danger »

Coup dur pour l’association versoisienne. Le Département de l’instruction publique (DIP), a décidé de réaffecter l’enseignante mise à disposition pour assurer l’administration d’Ecole & Quartier.

"Ecole & Quartier est en danger"
Illustration tirée du site internet d’Ecole & Quartier

Ecole & Quartier est une institution à Versoix. Cette structure imaginée en 1974 (voir encadré ci-dessous) permet depuis des années à des centaines de personnes de suivre des cours à la demande à des prix particulièrement attractifs dans des domaines aussi variés que la calligraphie, le cirque, le hip-hop, ou encore tout une ribambelle de cours informatiques.
Le 1er avril dernier, le Département de l’instruction publique (DIP) a fait savoir à l’association versoisienne qu’elle allait lui retirer une aide précieuse en fin d’année scolaire. L’enseignante mise à disposition de l’association pour s’occuper de l’administration (équivalant à un 50%) va en effet réintégrer son poste à l’éducation. Une décision prise pour des raisons d’économie. Le Conseil d’Etat ayant refusé la création de nouveaux postes dans le budget 2020, le DIP récupère des forces là où il l’estime nécessaire.

« On n’aurait jamais imaginé que le DIP puisse nous lâcher de cette manière »

Reste que pour l’association, le coup est dur, surtout qu’il intervient trois mois à peine avant la fin des cours. « Ce qui nous choque, c’est que l’annonce ait été faite sans nous proposer de solutions », explique Nicelle Herbez Perritaz, présidente bénévole de l’association. « La situation est totalement inédite, on n’aurait jamais imaginé que le DIP puisse nous lâcher de cette manière ». La présidente rappelle à ce propos que c’est le même DIP qui a poussé à la création de cette association.
Côté finance, E&Q bénéficie toujours de deux soutiens financiers d’importance: la subvention de la Mairie de Versoix (55 500 francs) et le maintien de la subvention du DIP à hauteur de 60 000 francs.
Mais ces appuis restent insuffisants à en croire les membres de l’association. « Ecole & Quartier est en danger », affirme Mme Herbez Perritaz. Si aucune solution n’est trouvée, nous ne pourrions continuer qu’en diminuant drastiquement les cours, explique-t-elle.

Pétition, recherche de fonds, soutiens politiques


Ecole & Quartier affirme avoir multiplié les initiatives destinées à trouver des fonds pour embaucher une nouvelle aide administrative sans augmenter le prix des cours. Parmi les pistes annoncées, des économies tout d’abord: « le catalogue des cours ne sera plus envoyé sous forme de tout ménage, explique Caroline Albini, administratrice actuelle de l’association. Une personne partant à la retraite en décembre prochain ne sera pas remplacée non plus. Enfin, une recherche de fonds (crownfunding) sera lancée sur internet afin d’obtenir des liquidités pour assurer le poste dans l’attente de réponses en matière de subvention. Une pétition pourrait également être mise sur pied pour être envoyée au Grand Conseil si la situation n’évolue pas. »

D’autres pistes sont également explorées. « Nous avons écrit à Anne Emery-Torracinta », Conseillère d’État du canton de Genève chargée du département de l’instruction publique, de la culture et du sport. « Elle nous a renvoyés vers le directeur en charge des subventions. C’est une piste que nous allons bien sûr explorer », assure Nicelle Herbez Perritaz. La Mairie de Versoix a également été informée de la situation. « Elle est en train de consulter les autres communes de la rive droite afin de voir ce qu’il est possible de faire. La Mairie est vraiment derrière nous », se félicite la présidente d’Ecole & Quartier. Elle nous a assuré que le Conseil municipal serait lui aussi solidaire ».

TéléVersoix n’est pas parvenue à entrer en contact avec la direction générale de l’enseignement obligatoire.

L’association versoisienne s’est donc mise à la recherche de finances dans un délai très court. Et dans une période économique particulièrement incertaine.
A suivre.


L’Association Ecole & Quartier Versoix
(Texte de présentation tiré du site internet d’Ecole et Quartier)

« C’est en 1974, que les responsables du Cycle d’Orientation ont envisagé – à titre expérimental – une structure éducative plus souple d’intégration du collège au quartier ou à la commune qui offrirait sur une base auto-financée à toute la population du quartier un grand éventail de cours.

C’est dans cette optique que l’idée « Ecole & Quartier » fut tentée en 1975 dans quatre collèges situés dans quatre quartiers du canton (Versoix, Meyrin, Avanchets et Palettes). Pour des raisons diverses, seule l’expérience tentée au CO des Colombières a connu des développements importants. Afin de pouvoir faire vivre cette idée, une association est créée : l’association pour Ecole & Quartier à Versoix (AEQV), dont la structure est intimement liée au Collège des Colombières.

Ouvrir un lieu de rencontre, favoriser l’émergence de moyens pour répondre aux curiosités intellectuelles, mener à la découverte de techniques permettant aussi bien l’expression artistique que des applications pratiques, travailler dans l’esprit de l’éducation permanente pour découvrir ensemble Versoix et le monde qui l’entoure, voilà quelques objectifs poursuivis par notre association depuis plus de 40 ans. »
Facebook Comments