samedi, avril 13, 2024

Le FC Versoix doit tout donner

Le championnat de 2ème ligue reprend enfin ses droits. Après une première partie de saison décevante, le FC Versoix veut offrir un nouveau visage. Dans un entretien exclusif accordé à TéléVersoix, Alexandre Moraga, président du club, dresse un premier bilan, parle de recrutement et des objectifs pour la première équipe.

Le FC Versoix d’attaque pour la deuxième partie de saison.

La première équipe a terminé la première partie de la saison dans une situation préoccupante, en 11ème place avec seulement 11 points au compteur. Quel regard portez-vous sur cette première partie de championnat ?
Alexandre Moraga : En effet, ce premier tour a été un peu compliqué. Il l’a été pour différentes raisons, notamment le départ de Patrick Terrier en tout début de championnat. Beaucoup de joueurs avaient intégré cette équipe pour Patrick, l’ayant eu comme entraîneur en junior. Ceux-là n’ont pas accepté et digéré son départ. Cet état de fait a malheureusement joué négativement sur l’état d’esprit de l’équipe et s’est traduit par des résultats décevants, au détriment du nouvel entraîneur Tamer Yildizkaya, qui a fait un excellent travail d’entrée de jeu.

Cette situation semble avoir créé quelques tensions, l’avez-vous ressenti ?
Oui, clairement. Rien n’est plus tangible que les départs et les défections. L’équipe a enregistré 14 départs à l’intersaison. Mais ce premier tour appartient au passé. Maintenant, c’est un autre match qui nous attend.

Comment voyez-vous ce deuxième tour, d’une façon générale ?
Pour ma part, je pense que le recrutement de Tamer Yildizkaya a été une chance et une aubaine pour le club. Non seulement il a réussi à prendre des points dans une situation extrêmement tendue et difficile lors du premier tour, mais surtout, lors de toutes ces défections à l’intersaison, il a démontré une combativité hors norme. Alors que tout le monde était en vacances, Tamer s’est attelé à reconstruire une équipe joueur après joueur, poste pour poste. Si c’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît les esprits forts, je peux dire que Tamer est fait de fer et d’acier.

Le secteur le plus inquiétant est sans doute la défense, avec 43 buts encaissés. Comment comptez-vous endiguer cette situation ? Justement, qui avez-vous recruté pendant l’intersaison ?
Pendant ces vacances, Tamer, Roberto Paratore et moi avons travaillé d’arrache-pied côte à côte. Nous avons œuvré pour former une équipe talentueuse mais surtout une équipe dotée d’âme et d’esprit, prête à mouiller le maillot pour le blason de Versoix. Nous n’avons pas privilégié de secteur en particulier. Finalement, cette équipe est un savant mélange entre des joueurs qui viennent de nos talentueuses équipes de juniors (Juniors A Team-Léman : L. Mosimann, H. Bernard, D. Moustapha, J. Guinand), de notre deuxième équipe de Versoix (Y. Hrirou, J. F. Alonso), d’anciens versoisiens (A. Abdallah et I. Ndoye, qui ont évolué au FC Grand-Saconnex la saison dernière) et des joueurs d’autres clubs (H. Deshayes du FC Cruseilles ; I. Bourhani du FC Grand-Saconnex ; Y. Debbeche du FC Ferney ; A. Tahlaoui du FC Aïre-Le-Lignon ; Y. Fennazi du FC Aïre-Le-Lignon ; M. Sariak du FC Aïre-Le-Lignon ; A. Diouf du FC Meyrin ; N. Signol du FC Pibrac ; S. Tessaro en prêt, du FC Collex-Bossy), dont un ancien joueur de classe internationale, Thomas Phibel (qui a notamment joué à l’Étoile Rouge de Belgrade, au Standard de Liège et au RC Lens). Au passage, nous organiserons des camps de football pour les juniors « FC Versoix & Thomas Phibel ». 

Je peux le dire, je suis extrêmement fier de cette équipe et de son staff. Car peu importe d’où viennent ses joueurs, ce sont tous des versoisiens, dans l’esprit et l’attitude. Il y avait longtemps que je n’avais pas vu un tel engagement et une telle envie dans le jeu.

Comment jugez-vous le moral des troupes lors de cette reprise imminente, et quel est l’objectif pour la première équipe ?
Allons droit au but. L’objectif de la première équipe est de se sauver de la relégation. Point. En ce qui concerne le moral des troupes, il est très bon. Cette équipe est à l’image de son entraîneur et de son staff, elle a un je-ne-sais-quoi en plus, un supplément d’âme qu’il faudra tâcher de conserver pour atteindre l’objectif de cette année et peut-être se projeter dans le futur. Et quoiqu’il advienne, je peux dire de Tamer, de Roberto Paratore, du staff et de l’équipe, que ce sont des gars en or. Avec cet état d’esprit et cette mentalité, tout sera possible dans le futur.

Le classement de deuxième ligue avant la reprise du championnat.

error: Alert: Content selection is disabled!!