Alan Roura : “J’espère que vous n’allez pas me lâcher”

Vendée Globe – Le marin a perdu une place au classement. Il estime que son bateau est à 70% de son potentiel.

Don son dernier message vidéo (le 1er janvier), Alan Roura fait le point sur sa situation.

Le marin, désormais 16e au classement, a été joint par la direction de la course hier. On apprend que les conditions météos se sont “musclées” ces dernières heures : “C’est intense. On a une mer croisée, pas belle, avec un vent qui passe de 20 à …. Tout à l’heure, j’ai pris 60 nœuds. C’est dur de tenir le bateau sans pouvoir quiller.
J’essaie d’étudier une route sécurisante pour le bateau. Parce que jusqu’au Horn, ce sera très compliqué. J’essaie de faire au mieux pour passer ça le plus proprement possible
.

Dans quelques jours, ils annoncent encore plus de vent. Je m’accroche au mieux. Mais pour tout notre groupe, on n’a pas trop d’échappatoire jusqu’au Horn. Je pense aller au ras de la zone des glaces pour trouver des conditions plus calmes.
Là, on est très sous-toilé et c’est pas simple non plus parce qu’on subit plus. Je suis au max à 70 % des performances du bateau. La mer est horrible, croisée, très courte. Si tu n’as pas assez de vitesse tu te fais embarquer et si tu en as trop, le bateau plante. Le compromis est difficile à trouver».

Source . Site du Vendée Globe :


Site du Vendée Globe : https://www.vendeeglobe.org/

D’autres informations sur Alan Roua : https://televersoix.ch/alan-roura-baigne-dans-lhuile/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *