« Mon oreiller de paresse s’élève à 1023 francs » par mois

Dirigeante d’auto-école, Priska Valsangiacomo vit une période critique. Sans revenu depuis le 16 mars, elle reçoit 511 francs 50 toutes les deux semaines de sa caisse de compensation. Elle attend également depuis août 2019 que la Mairie de Versoix se prononce sur une éventuelle indemnisation suite aux travaux de la route suisse et de la place du Bourg. Son témoignage.

Facebook Comments

Une pensée sur “« Mon oreiller de paresse s’élève à 1023 francs » par mois

  • 28 avril 2020 à 18 h 21 min
    Permalink

    Oui, je suis d’accord avec elle malheureusement à versoix on a perdu beaucoup avec les travaux , personne est venu discuter avec nous , je suis à côté avec mon école de danse depuis 20 ans! Rien de la mairie , pas d’intérêt pour les commerces qui sont privée
    Rien à changer depuis que j’étais installer à versoix

    Dans le monde les villes s’intéressent aux gens qui amène de l’art , et du professionalisms mais pas à versoix
    T’es triste l’histoire de madame, j’espère qu’elle sera aider

Commentaires fermés.