« Vigousse » évoque un arrangement financier entre un employé communal et la Mairie de Versoix pour son silence

Revue de presse – En mars dernier, un article publié sur le site de TéléVersoix évoquait le malaise lié à l’organisation d’un débat électoral par la commune de Versoix (à relire ici). On y apprenait notamment que le choix du journaliste-présentateur avait été effectué par la Mairie, ce qui est déjà choquant, mais également en… oubliant de prévenir le parti des Verts qui se présentait au Conseil administratif ! L’absence de questions du public, réclamée là aussi par les Verts, a également contribué au sentiment d’une prestation manipulée. Le même article revient également sur le débat de 2015 organisé cette fois par TéléVersoix. On apprend que deux partis, le PDC et le PLR, n’ayant pas apprécié les questions posées, avait alors supprimé la subvention qu’elle accordait à la chaîne depuis plus de 20 ans et sanctionné le journaliste et directeur de la TV en le licenciant de son poste de chargé de communication, car il travaillait également à la Mairie.

La Une du Numéro « Vigousse »
qui traite ce dossier.


Dans un article intitulé « Comment niveler le débat », le journal satirique « Vigousse » confirme l’ensemble de ces informations et apporte de nouveaux éclairages. En effet, le journal écrit qu’un procès a eu lieu par la suite entre la Mairie et le chargé de communication et qu’un « document évoque une négociation avec un employé appelé en justice ». Le journal explique que « selon cet écrit pour le moins troublant, cet employé était d’accord de modifier son témoignage en échange d’une somme d’argent ».

L’article paru dans « Vigousse »

L’article révèle l’existence d’un deuxième document, écrit cette fois après son passage en Justice. Il est indiqué que « cet employé a bel et bien signé, avant de se rendre devant le juge, un arrangement qui lui aurait rapporté, entre autres, neuf mois de salaire pour une retraite largement anticipée et, surtout, pour son silence ».

Référence
Article « Vigousse: « Comment niveler le débat »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *