« Les auteurs des dégradations à l’école Ami-Argand à Versoix identifiés et interpellés. Des plaintes déposées »

De nombreuses dégradations ont eu lieu lors de la nuit du 31 octobre au 1er novembre à l’école Ami-Argand à Versoix. À combien s’élèvent les dégâts et quelle est la réaction de la commune ? Jolanka Tchamkerten, Conseillère administrative en charge de la protection de la population, répond à nos questions.

Quels sont les dégâts constatés? Les avez-vous chiffrés ?
« Les dégâts constatés sont les suivants : des vitres cassées sur le bâtiment de l’école, le panier de basket abîmé, des traces de brûlure sur le goudron.
Les frais s’élèvent à environ 11’000.- pour les vitres et 1’000.- pour le panier de basket. S’y ajoutent les heures de nettoyage effectuées par les concierges, dont certaines ont été faites le dimanche déjà. »

Avez-vous identifié les auteurs de ces dégradations ? 
« Ils ont été identifiés et interpellés. Des plaintes ont été déposées. L’enquête étant en cours, certaines informations ne nous ont pas été communiquées. Le procureur doit maintenant prendre les décisions qui lui incombent, pour donner une suite qui convient à ces événements. »

« La commune de Versoix
fait régulièrement des dépôts
de plainte qui restent sans réponse.
Les coupables sont rarement punis.« 

La police est-elle intervenue ?
« La police cantonale est intervenue et a procédé aux interpellations.
Un travail de collaboration se fait depuis plusieurs années entre notre police municipale, la police cantonale et les sécurités privées.
La commune de Versoix fait régulièrement des dépôts de plainte, qui restent sans réponse. Les coupables sont rarement punis. Le sentiment d’impunité est ainsi renforcé chez ces jeunes qui pensent que le fait d’abîmer le mobilier urbain ou des bâtiments communaux reste sans conséquence. »

Avez-vous recensé d’autres dégradations sur la commune?
« Nous n’avons pas eu connaissance d’autres dégâts sur le territoire de la commune. « 

Plusieurs habitants s’interrogent sur l’efficacité de la police, le problème étant récurrent. Qu’avez-vous à leur répondre ?
« Personnellement, je suis navrée de ce qui s’est passé et je comprends pleinement les habitants du quartier qui doivent vivre cette situation difficile et perturbante, tout comme les familles dont les enfants fréquentent l’école. La commune va faire son possible pour trouver une solution pérenne à ce problème, en incluant tous les acteurs oeuvrant dans le domaine du social et de la sécurité.« 


Site de l’école Ami-Argand : https://edu.ge.ch/primaire/ecole/ami-argand

D’autres informations sur Versoix : https://televersoix.ch/lems-bon-sejour-a-versoix-face-a-la-deuxieme-vague/

Facebook Comments