Le curé Vincent Roos réfléchit à son avenir

C'est à Montréal au Québec, que le curé Vincent Roos a choisi de séjourner pour son congé sabbatique de quatre mois. Un temps nécessaire, pris pour se ressourcer et prendre du recul, dit-il. De retour à son poste, l'homme d'Eglise réfléchit à son avenir après quinze années passées à Versoix. C'est en toute franchise qu'il parle de la situation.
Eglise Versoix
12 Fév 2016

Presque arrivé au terme de son 3è mandat, le curé a pris un congé sabbatique de quatre mois pour prendre du recul et, dit-il, mieux réfléchir à son avenir.

Répondre